Airbus souffre d’une fuite de données, les données de certains employés exposées

Le constructeur aéronautique européen Airbus a admis hier une violation des données de ses systèmes d’information « Commercial Aircraft » qui permettait aux intrus d’avoir accès aux informations personnelles de certains de ses employés.

Bien que la société n’ait pas précisé la nature du piratage, elle a affirmé que la violation de la sécurité n’affectait pas ses activités commerciales. Donc, il n’y a pas d’impact sur la production d’avions.

Airbus a confirmé que les assaillants non autorisés avaient accédé à certaines données plus tôt ce mois-ci, ce qui, selon le constructeur de l’avion, était « essentiellement des informations de contact professionnelles et d’identification informatique de certains employés d’Airbus en Europe ».

« Des enquêtes sont en cours pour comprendre si des données spécifiques ont été ciblées. Cependant, nous savons que certaines données personnelles ont été consultées », a déclaré Airbus dans son communiqué de presse publié mercredi.

Après avoir détecté la violation de la sécurité, le fabricant du plan a entamé une enquête afin de déterminer l’origine du piratage, de comprendre la portée complète de la violation de données et de déterminer si des données spécifiques étaient ciblées.

La société a commencé à prendre « des mesures immédiates et appropriées pour renforcer les mesures de sécurité existantes », qui n’étaient pas suffisantes pour empêcher les pirates informatiques de se protéger de leurs systèmes « et pour en atténuer l’impact potentiel », de manière à éviter que de tels incidents ne se reproduisent à l’avenir. .

La société a également demandé à ses employés de « prendre toutes les précautions nécessaires pour aller de l’avant » afin de renforcer leurs défenses de sécurité.

Airbus a également déclaré être en contact avec les autorités de régulation compétentes et les autorités de protection des données conformément aux nouvelles règles de l’Union européenne relatives au règlement général sur la protection des données (GDPR).

Airbus est le deuxième constructeur mondial d’avions commerciaux après Boeing, qui avait également été victime d’une cyberattaque (une variante du tristement célèbre ransomware WannaCry ) en mars dernier, qui « a affecté un petit nombre de systèmes » sans répercussion sur la production.

février 5, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *